Revue de presse du lundi

N2 : Une belle opération

En accueillant Saint-Charles Charenton, qui présentait avant la rencontre le même bilan que lui, le BCGO avait une obligation de résultat. Auteurs d’un match sérieux, les hommes de François Ladenburger ont maîtrisé la rencontre du début à la fin, remportant chacun des quart-temps. Profitant des défaites conjuguées du FC Mulhouse, de Tremblay et Cergy, ils se replacent dans la course avant la réception de Cergy samedi prochain.

Les Verts s’appliquent d’entrée de jeu à ne pas donner confiance aux shooteurs adverses. Avec Hervé Huttel collé aux basques de Jihad Mahboub, les locaux prennent le meilleur départ grâce à leurs intérieurs Majstorovic et Kancel (4-0, 2e’). Répliquant de loin par Obin Yapi et Vaccarin, les joueurs du Val-de-Marne passent un temps en tête (11-13, 7e’), avant que Kasperzec n’entame son récital à 3 points (17-15, 10e’).

Toujours appliqués à limiter le champ d’action de Brunet et Mahboub, les Villageois, sans être transcendants, font évoluer le score lentement, mais sûrement, sous l’impulsion d’un Lazare bien en jambes et d’un Kasperzec très en vue tout au long de la partie (28-19, 15e’). Répondant épisodiquement par l’intermédiaire de Kessely notamment, les Charentonnais limitent l’écart à la pause (36-27, 20e’).

Fidèles à leur réputation d’équipe dangereuse à longue distance, les Banlieusards trouvent de l’adresse avec Vaccarin et Diabi (47-41, 25e’), mais les Griesois sans s’affoler, remettent les pendules à l’heure, infligeant un 10-0 à leur adversaire grâce au trio Lazare – Kasperzec – Majstorovic, qui cumulera 63 points au total.

La rencontre perd dès lors son suspense l’écart oscille entre 10 et 15 points au gré de l’intensité déployée par les locaux. Quelques imprécisions et maladresses en attaque empêchent le BCGO de créer un écart plus important. Au coup de sifflet final, l’essentiel est acquis (79-65, 40e’), au terme d’un match qui, sans atteindre des sommets, aura été globalement bien maîtrisé par les Griesois.

J.H.

N3 : La revanche de l’AUS

L’AU Schiltigheim accueillait, samedi soir, un BCGO II bien décidé à rééditer sa performance de la phase aller en infligeant une seconde défaite aux Jaune et Noir. Force est de constater que l’entame des hostilités n’est pas en faveur des locaux que l’on sent tendus. Très vite cependant, et après un premier remplacement de Glen par Mosser, le jeu des Brasseurs retrouve quelques couleurs. Les pénétrations de Plumeré et de Mosser, épaulés par Bucher et Makhouhk, permettent aux Schilikois de prendre quatre points d’avance à l’issue de ce premier quart, où Villemin et Kieffer pour l’essentiel, alimentent la marque griesoise.

Habassi donne de l’air aux Brasseurs
Les défenses agressives des acteurs de ce derby hachent ce 2e quart où les deux formations prennent l’avantage à tour de rôle. Les bonnes séquences de Gast, Schaeffer et Bouler, sous le panier schilikois, instillent une nouvelle fois le doute chez les locaux. Mais cette fois encore, un tir primé de Habassi et quelques beaux paniers de Nogha, Ridaoui et Glen permettent aux hommes de Mohamed Benrabah d’atteindre la pause avec un capital positif de cinq points (43-38).

De retour sur le parquet, l’AUS et le BCGO II se livrent sans concessions. Aux paniers et lancers de Schaeffer, Kieffer et Villemin, répondent ceux de Delfour, Plumeré et Mosser. Très opportunément de retour sur le terrain en fin de quart, Habassi, par deux tirs lointains consécutifs, donne de l’air aux Brasseurs, qui finissent ce quart avec un pactole de neuf points (61-52).

Dès lors, l’issue de la rencontre se dessine. Les trois tirs primés de Villemin (deux) et Lazarus n’empêcheront pas cap’taine Delfour, redoutablement efficace durant plus de trente minutes, de faire tomber une nouvelle victoire dans l’escarcelle de l’AU Schiltigheim qui tient là sa revanche, le BCGO II lui ayant infligé sa seule défaite durant la phase aller.