Basket-ball – Nationale 1 masculine : le BCGO s’impose contre Brissac (90-72)

Revue de presse DNA 28/10/2017 – Article : Loïc SCHAEFFER // Photo : DNA – Franck KOBI

Malgré quelques trous d’air, Gries/Oberhoffen a su imposer son jeu face à une équipe de Brissac venue lui faire mal. Les Verts en sont à 6-0 en championnat et continuent d’impressionner.

Entre une équipe leader ex-aequo du championnat et une autre qui, sur le papier, peut aspirer à l’être, les débats sont musclés d’entrée en défense. C’est Brissac, avec Cissé qui s’en tire le mieux d’abord (2-6, 3e ).
Zengotitabengoa (9 points dans ce quart), avec son poignet magique, garde les siens au contact, puis les Verts passent devant sur un drive bien senti de Duro (7-6, 5e ).
S’en suit un chassé-croisé, jusqu’à ce que Sylla, qui s’engouffre dans la raquette comme dans du beurre, ne redonne à Gries un petit avantage exploitable (24-18, 10e ).

Raz-de-marée

Sylla poursuit son festival en un-contre-un et entraîne dans son sillage tous ses coéquipiers. Un raz-de-marée vert déferle sur les Brissacois. L’espace de quelques minutes, tout réussit aux Bas-Rhinois. Watt donne le tournis aux visiteurs dans la raquette, tandis que Crétaux envoie même Negrobar sur orbite en alley-oop du milieu de terrain.
Rigaux riposte à trois points mais Crétaux, toujours lui, aussi à trois points et aux lancers après une technique du coach de Brissac, donne 20 points d’avance au BCGO. Les visiteurs stoppent l’hémorragie in extremis avant la pause (49-35, 20e ).
« J’ai eu le sentiment que nous allions gagner pendant 40 minutes, ça me m’a jamais quitté. On a une équipe qui sait réagir dans les moments chauds. De mon côté, je peux toujours améliorer mon pourcentage », explique Asier Zengotitabengoa, dont l’insatisfaction témoigne du niveau d’exigence qui règne chez les Verts.

« On récolte les fruits »

Gries reprend sa marche en avant grâce à l’adresse de Zengotitabengoa et de Crétaux, qui trouvent la mire en périphérie, même si Rigaux tente de résister (59-39, 25e ). Puis, sans en avoir l’air, Brissac revient dans le match. Soumahoro est le fer de lance de la remontée des visiteurs (59-52, 28e ). Watt, avec quatre points consécutifs remet le BCGO sur les bons rails, bien que le pivot américain écope de sa troisième faute au buzzer (66-56, 30e ).
“Zengo” intenable, Watt, Negrobar et Sylla donnent un nouveau coup de rein (75-59, 33e ). Forcada fait chavrier la salle au buzzer pour enquiller un sixième succès de rang (90-72) en ayant fait la course en tête presque tout du long.
« On récolte les fruits de notre travail en pré-saison, où on a travaillé très dur. Et on continue de le faire », ajoute l’ailier espagnol.
Les quelques bas et moments de flottement (ballons perdus) ont été largement compensés par des hauts très hauts.
Le rêve éveillé continue pour Gries, plus que jamais leader de la Nationale 1, en attendant le match de Saint-Vallier ce soir.