Après Lorient – BC Gries/Oberhoffen (72-73)

Article presse locale – Photo : BCGO

Et de trois! Après avoir battu Chartres dans sa salle (83-80) et La Charité la semaine dernière (86-68), Gries/Oberhoffen fait sensation en ce début de saison et signe sa troisième victoire de la saison en Bretagne. Voilà les Griesois en tête de la Nationale 1. Une entame prometteuse pour les Alsaciens.
Et si on extrait les deux premières minutes poussives des joueurs de Ludovic Pouillard, on comprend pourquoi la formation alsacienne est aussi performante aujourd’hui.

Duro donne le ton

Rapidité, percussion, spectacle: tout y est pour faire de Gries cette saison une équipe des plus ambitieuses…
Le temps de se roder et de prendre ses marques, Glenn Duro trouve la parade à trois reprises au-delà de la ligne à trois points.

Lorient se réveille, puis Gries contrôle

Une réussite optimale du Français au cours des dix premières minutes de jeu qui permet surtout de sortir ses coéquipiers d’un début de rencontre timide.
Ils vont très vite se mettre sur le bon chemin lors du premier quart-temps, et ainsi prendre trois points d’avance grâce à un jeu plus fluide.
Mais un «smatch » rageur de Fabien Dondron et un panier sous le cercle de Vincent Pourchot dans les trente dernières secondes relanceront la machine lorientaise (19-18).
De suite, la réaction des joueurs de Ludovic Pouillard ne se fait pas attendre et ils se faciliteront la tâche grâce à leur jeu de transition. Lorient est pris de vitesse.

Fin de match stressante pour les Griesois

Gries a le contrôle du match et à la toute fin de la première période, les Alsaciens ont même l’occasion de partir aux vestiaires avec une nette avance. Mais le dernier tir de Romain Hillotte manque juste de réussite. 34-40 à la mi-temps.
La réussite justement. Gries en a manqué à la fin du troisième et au début du quatrième quart-temps pour se trouver en position de force en fin de match.

Gries a un gros cœur

Par manque d’efficacité, les joueurs du Bas-Rhin vivent une fin de match stressante.
Lorient est à deux doigts de prendre un avantage définitif, mais la formation alsacienne montre qu’elle a cette saison un gros cœur.
Malgré les dernières secondes confuses, Gries signe donc un troisième succès consécutif des plus prometteurs.
En tout cas, pour sa deuxième saison en Nationale 1, le club s’installe d’entrée en tête de championnat.