La Forest Arena a vécu ce soir plusieurs scénarios ! Le dernier épisode leur aura été fatal …

C’est une première mi-temps poussive qu’ont proposée les griesois. Entre manques de réussite dans la raquette et de dureté défensive à laquelle s’ajoutent des pertes de balles, les Verts ont été menés au score d’entrée. Toutefois les bonnes actions des locaux leur permettent de rester dans la partie et de coller les Vosgiens.

L’espoir se fait entrevoir dans le second quart temps grâce à Xavi Forcada auteur de 11 points et Demond Watt qui tentent d’aspirer un maximum de rebonds (6). C’est un nombre important de secondes chances offertes aux bleus, qui va empêcher le BCGO de prendre l’avantage avant la pause (40 – 45).

Au retour des vestiaires, c’est une équipe griesoise avec un autre visage qui remonte sur le parquet. Huit bonnes actions consécutives (interceptions, contre-attaques payantes, tirs primés) amenées tour à tour par Xavi, Asier et Romain, vont offrir ce second souffle tant espéré.

Les blancs font alors la course en tête pour la première fois de la partie. Cependant les fautes sifflées contre les locaux permettent aux Lorrains de rester dans le jeu. Jusqu’alors discret, le tandem Sylla – Negrobar fonctionne bien et redonne du jus à leur équipe. Crétaux dans le sillage les imitent et « plante » deux gros shoots dont il a le secret.

Le 4ème quart sera le théâtre de nombreuses péripéties de la part des deux équipes. En se rendant coup pour coup, la tension augmente sur le terrain. Les percussions sont dures, les attaques sont poussées à la limite et des 24 secondes, la défense est asphyxiante et les moindres rebonds sont autoritaires.

Le BCGO alors en tête, subi l’exclusion pour 5 fautes de Hillotte. Cela aurait pu déstabiliser les Géants Verts mais Asier en a décidé autrement et sur un énième tir primé, l’Espagnol fait bondir la Forest Arena. La motivation est alors de retour dans le camp des villageois.

Le money-time arrive et malheureusement à vouloir aller trop vite des deux côtés ont a assisté à des pertes de balles sur pertes de balles et personne qui prend l’ascendant. Mais les Acteurs du soir ne pouvaient se quitter ainsi et un mano à mano se met alors en place. Oumarou de retour sur le parquet relance la machine par un « and one » pour Gries. Du côté du GET, c’est Doumbé qui prend les choses en mains.

A 17 secondes de la fin du terme, le GET Vosges, alors à +2 après 1 lancer franc réussi, est dépassé par la vitesse balle en main de Xavi Forcada. Ce dernier offre sur un plateau le panier de l’égalisation à Rony Delar, qui conclut par un dunk ravageur.

Nous avons le droit à une prolongation de 5 minutes. Elle débute sur le même rythme que le dernier quart. Le GET prend en premier les choses en mains par Gountas puis Doumbé à nouveau. Du côté griesois, Xavi reste sur sa lancée, bien épaulé par Asier et Simon.

Alors qu’à 12 secondes de la fin on croit les Vosgiens victorieux, Simon Crétaux, grâce à une grosse pression défensive, intercepte la touche et file au cercle pour faire mener son équipe d’un petit point.

Le BCGO pense alors arracher une 6ème victoire de rang dans sa préparation, mais Alexis Thomas, en a décidé autrement … sur une dernière attaque vosgienne le 12 lance la balle in extrémiste au cercle et fait mouche au buzzer.

Victoire du GET Vosges 87 à 86 !

Les stats du match :

BCGO

Negrobar 6 – Crétaux 9 – Sylla 6 – Watt 7 – Hillotte 6 – Duro 8 – Forcada 19 – Zengotitabengoa 19 – Mackowiak – Schott – Delar 6 – Poulard

GET VOSGES

Mensah 13 – Vincent – Doumbé 14 – Gigant 9 -Scherrens 5 – Sequele 12 – Thomas 8 – Benkloua 10 – Gountas 16