Leaders Cup Pro B : BCGO – Nancy (69-90)

Revue de presse DNA du 6/10/18  – Article : Loïc SCHAEFFER // Photo DNA – Marc ROLLMANN

Les “Verts” disent sans doute adieu à une qualification en quart de finale de la Leaders Cup.
Ludovic Pouillart l’avait martelé ces derniers jours, son équipe avait pris le bouillon « au rebond » sur le parquet de Nancy, au match aller. Voir l’entraîneur alsacien, qui fêtait hier soir ses 43 ans, se lancer dans la bataille avec pour seul intérieur Olivier Cortale ne manque donc pas de surprendre.

Le choix s’avère pourtant audacieux. Zengotibengoa, Forcada et Hillotte s’engouffrent dans les brèches que les lentes carcasses des pivots nancéiens ne peuvent colmater (9-5, 4e ). Plus costaud dans la raquette, Nancy reste au contact, mais les Griesois font galoper la balle trop vite pour les “Couguars” ne les rattrapent au score (20-17, 10e).

L’écart flirte avec les 30 points

Les chiens fous griesois tirent ensuite davantage la langue, et Nancy montre, avec toute la maîtrise dont il retourne, qu’il s’agitbien d’une équipe de haut de tableau de Pro B.

Le BCGO, lui, hésite et les rotations défensives n’y sont pas. Houmounou, Braud, et Var voient le cercle aussi large qu’un tonneau à longue distance et collent un 11-3 aux Verts (23-26, 14e , puis 26-33, 15e), conduisant Ludovic Pouillart, écumant de rage, à demander un temps mort.

Sous la houlette d’un Forcada lumineux qui distille ses caviars entre les jambes de ses défenseurs, les Alsaciens reviennent (34-34, 18e ). Les deux font ensuite jeu égal jusqu’à la pause, entre trois points de Hillotte puis Miklusak côté griesois et paniers nancéiens dans la peinture (42-43, 20e ).

C’est une nouvelle salve de trois tirs à trois points consécutifs qui permet à Nancy de recreuser un écart (49-58, 23e ), pour de bon cette fois. Forcada réplique mais Braud surenchérit, imité par Narace (52-64, 25e ).

Le BCGO se retrouve dans les cordes. L’écart gonfle encore après deux paniers assortis d’un lancer bonus pour les Couguars, qui contrôlent bien l’affaire désormais face à des Griesois un peu désemparés et absents (55-73, 17e ).

L’addition dépasse les 20 unités après un tir primé de Cox, laissé dans un fauteuil. La partie vire à la Berezina et les Verts rejoignent le banc la tête dans les chaussettes (55-78, 30e ).

La fin de match, comme la semaine dernière, est dénuée d’intérêt, mais pour des raisons moins heureuses du point de vue griesois. Les Lorrains déroulent tandis que Forcada se démène pour tenter de continuer à créer du jeu, en vain le plus souvent (57-82, 34e ).

Les Cougars croquent tout cru des Verts sans solution et largement dominés. La rencontre s’achève sur une victoire sans bavure et ultra-logique de Nancy (69-90), dominateur en deuxième période et qui s’assure ainsi la première place du groupe et une place en quart de finale de la Leaders Cup.

Le BCGO (69-90), sauf surprise, devrait voir son aventure s’arrêter là dans la compétition après le dernier match à Aix/Maurienne ce mardi.